Actualités du pôle de l’Ouest-de-l’Île : Mars et Avril 2021

Les mois de mars et avril ont été consacrés à l’avancée de l’étude de faisabilité du pôle logistique alimentaire et à la planification des prochaines étapes. Comme le présente ce schéma récapitulatif des étapes, l’étude des différents aspects du projet permet d’aboutir à 4 scénarios qui seront étudiés selon des critères, puis d’élaborer un premier prototype pour le printemps 2022.

Les entretiens individuels avec les producteur.trice.s maraichèr.e.s du Cap-Saint-Jacques, de Senneville et l’Île-Bizard ont permis de faire ressortir un constat clair : le besoin d’espace d’entreposage réfrigéré est commun à la plupart d’entre elles et eux. Nous avons également constaté le besoin commun d’un véhicule de livraison pour assurer la distribution et de la mise en marché. Il existe un véritable intérêt de leur part à partager ce véhicule.

Pour évaluer la volonté de chacun.e à collaborer pour construire ensemble un espace partagé répondant à certains de leurs besoins, Récolte a organisé un premier atelier entre les producteur.tric.es intéréssé.e.s par ce projet de pôle.

Préparé avec le précieux soutien de l’ILOT Coop, coopérative spécialisée dans l’animation de rencontres collaboratives, cet atelier collectif a permis aux producteur.trice.s de constater les similarités de leurs besoins, et d’exprimer leur volonté de travailler collectivement à la construction d’un espace commun. Le Service des grands parcs a également participé à cet atelier, afin d’exposer sa position et de prendre connaissance des besoins rencontrés sur certaines des terres dont il a la responsabilité.

Nous sommes des organisations très variées, avec des différences de taille et de culture. Pourtant, il est possible de se mettre ensemble et se parler, car nos besoins sont les mêmes, et c’est ce qui nous rassemble ! C’est le début d’une belle aventure.”

Benoît Burlat, coordonnateur du programme Cultiver l’Espoir pour le Regroupement Partage

Julie Sage et l’équipe du projet ont présenté aux participant.e.s une première version des 4 scénarios, émettant des hypothèses sur les 4 variables suivantes :

  • l’emplacement
  • la gouvernance
  • les fonctions du pôle
  • le type de gestion
Un exemple de scénario présenté lors de l’atelier collecitf

Parmi les éléments discutés, l’emplacement du pôle a fait consensus : tou.te.s veulent prioriser un emplacement le plus proche des terres cultivées possible. La zone du Cap-St-Jacques semble ainsi la plus attrayante, sous réserve que l’eau et l’électricité soient accessibles.

Ce projet pilote, dont l’échéance est dans 12 mois, est de nature temporaire et expérimentale. Il servira en effet de test pour le projet permanent, dont la localisation et la planification sera réfléchie avec le Service des grands parcs au courant de l’été.

Cet atelier a également été l’occasion de mettre sur pied un comité de pilotage, qui aura pour mandat :

  • L’ancrage du projet sur le terrain
  • La prise de décision collective et arbitrage des conditions de réalisation
  • La validation des orientations, jalons et échéancier des prochaines étapes
  • La collecte de données nécessaires pour avancer vers l’élaboration du prototype de 2022.

Il rassemble plusieurs parties prenantes du projet : 3 représentant.e.s de producteur.trice.s, 1 représentante de Récolte et 1 représentante du Service des grands parcs.

“Ensemble, nous pouvons travailler sur des dénominateurs communs tout en gardant les individualités de chacun et chacun.e, allons-y !”

Ramzy Kassouf, fondateur et copropriétaire des Jardins Carya

Pour accompagner l’avancée du projet sur les aspects immobiliers, financiers et de gouvernance, l’équipe projet est heureuse d’accueillir Julie Favreau-Lavoie, experte en revitalisation urbaine et développement immobilier. Grâce à son expertise, son expérience avec la Ville de Montréal et sa formation en droit et en gestion, elle apportera une vision externe et transversale pour garantir le succès des prochaines étapes, à savoir les plans d’affaires immobiliers et opérationnels.