Projet pilote dans le Grand Sud-Ouest

Nouveau!
Nous avons partagé les apprentissages tirés de nos discussions avec les organismes communautaires du Grand Sud-Ouest:


Le projet pilote vise à explorer le potentiel d’un pôle logistique alimentaire de quartier ou toute autre solution logistique améliorant l’approvisionnement des organismes communautaires, dans le secteur du Sud-Ouest de Montréal.

L’étude d’opportunité a démarré à l’automne 2020, lorsque le Dépôt, centre communautaire d’alimentation à Notre-Dame-de-Grâce, prévoyait déménager dans un espace plus grand. Ce dernier aurait pu offrir un espace vacant utilisable pour entreposer des denrées pour plusieurs organismes communautaires. Lorsque le projet de nouveau bâtiment a été reporté, nous avons élargi notre réflexion en nous rapprochant des acteur.trice.s dans les arrondissements environnants, dont beaucoup travaillent déjà sur des projets visant à résoudre les problèmes logistiques liés à l’approvisionnement en aliments de proximité.

Les étapes du processus

✓ AchevéIdentification des organismes communautaires et des tables de concertation qui pourraient bénéficier d’un pôle logistique alimentaire ou d’une autre solution d’infrastructure mutualisée, ou qui développent leur propre projet lié à la logistique.
✓ AchevéDiscussions initiales avec ces organisations pour mieux comprendre leurs enjeux relatifs à l’approvisionnement pour déterminer si nos idées d’infrastructures mutualisées pourraient répondre à leurs besoins et pour discuter de si et comment nous pouvons soutenir leurs projets existants.
Printemps & été 2021Si des pistes de collaboration semblent prometteuses, procéder avec une étude de faisabilité pour travailler collectivement à la création d’un pôle logistique alimentaire ou autre solution logistique..

Les solutions envisageables

Chaque organisation communautaire a sa propre liste d’enjeux et de besoins. Pour aider un grand nombre d’entre elles à s’approvisionner plus efficacement, une combinaison de tout ou d’une partie des éléments suivants pourrait être utile :

Espace d’entreposage mutualisé

Il s’agirait d’un endroit où les organismes communautaires pourraient entreposer les denrées alimentaires excédentaires grâce à un système offrant plusieurs températures : température ambiante (pour les produits secs), réfrigérée (pour les produits frais, les fruits et légumes, la viande, le poisson, les produits laitiers, etc.) et congelée (pour la viande en particulier).

Trouver des locaux qui répondent à une variété de besoins est un des plus grands défis pour les organismes communautaires, surtout avec l’augmentation des coûts immobiliers. La mutualisation de l’entreposage pourrait alléger cette pression, tout en permettant des gains d’efficacité dans le transport et d’autres aspects logistiques.

Services de livraison mutualisé

De nombreuses organisations ont leurs propres véhicules de livraison et ces derniers sont souvent loués ou partagés avec d’autres organisations. Le transport mobilise aussi des ressources humaines précieuses pour les organisations. Par ailleurs, de nombreuses organisations se rendent chaque semaine aux mêmes endroits pour y chercher des denrées. La mutualisation du transport des denrées pourrait améliorer considérablement l’efficacité.

En plus, si un espace d’entreposage mutualisé existait, un service de livraison entre cet espace et les organismes participants serait un élément essentiel.

Mutualisation d’approvisionnement

Outre les questions d’entreposage et de transport, l’achat des aliments sains de proximité peut être un défi pour les organisations communautaires. Ces aliments sont généralement plus chers et il peut être plus difficile de trouver des fournisseurs qui ont tous les produits recherchés ou encore qui acceptent de faire la livraison.

Il pourrait être utile d’avoir une personne (ou une petite organisation) qui soit toujours au courant des besoins des organisations d’un quartier et qui se consacre au maintien des relations avec les producteur.trice.s et les distributeur.trice.s. Un tel service pourrait promouvoir et faciliter l’achat des aliments de proximité, aider les producteur.trice.s locaux.ales à faire don de leurs surplus et même générer des rabais en regroupant les achats tout en préservant l’indépendance de chaque organisation participante.

Outils technologiques

Il existe de nombreux outils technologiques pour gérer les inventaires, le transport et d’autres aspects logistiques, ainsi qu’une grande variété de plateformes de vente en ligne, dont certaines ont été créées par des développeur.euse.s locaux.ales spécialement pour les producteur.trice.s ou les organisations communautaires. Nous pouvons aider nos partenaires à faire des choix éclairés, voire à développer leurs propres plateformes personnalisées.

Aussi, toutes les solutions logistiques mentionnées ci-dessus nécessiteraient des outils technologiques pour les gérer, qu’il s’agisse d’outils préexistants ou de solutions développées sur mesure.

Pôle logistique alimentaire de quartier

La combinaison de tous ces éléments constituerait un pôle logistique alimentaire de quartier. Il pourrait également comprendre des espaces pour la transformation, des activités de cuisine communautaire ou d’autres services.

Les partenaires possibles et les parties prenantes

Dans la première phase de ce projet, nous commençons par nous adresser aux tables de concertation et aux organismes communautaires du Grand Sud-Ouest de Montréal.

Les organisations que nous avons contactées en premier ont été identifiées grâce à une revue des organisations et des projets du milieu, ainsi qu’aux recommandations d’autres organisations.

En savoir plus

Pour en savoir plus sur ce que nous avons découvert lors de nos entrevues avec les organisations communautaires, cliquez ici :

Pour nous contacter à propos de ce projet ou de tout autre projet SALIM :